:: A la découverte de Mathusalem :: La bibliothèque pas numérique :: Pages déchirées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1. Le retour à Mathusalem

Kallie
Admin
Messages : 43
Date d'inscription : 27/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Fév - 21:42

Le retour à

Mathusalem


Assis-toi, c'est moi qui raconte ! Et pour une fois, je raconte bien, sans bêtises - enfin je vais essayer.

Le commencement


Mathusalem est un petit territoire, né de magie. À l'aube de sa création, des flux magiques se sont déversés des confins du monde pour se rencontrer en ce point précis - oui je sais, c'est beau. Des flux magiques qui ont pris le nom de sève du monde.

Ils ont œuvré ensemble pour façonner les Contrées de Mathusalem, pour leur donner une identité visuelle et singulière : c'est comme ça qu'on a vu naître chacun leur tour Kravmalörg, Vohilis, Maigolun et Dohilac - bon j'étais pas encore là, mais les flux me l'ont raconté, et oui, les flux me parlent.
Ils ont façonné la terre, élevé des montagnes, fait pousser des forêts, fait naître des cours d'eau, fait souffler le vent et y ont amené la vie - me demandez pas comment, je suis pas une espèce de mage biologiste.  

Ils y ont amené la vie pour les aider à bâtir quelque chose de grand, pour être les petites mains d'un projet gigantesque : faire de cette terre un lieu de technologies suprêmes, aux habitants magiquement intelligents et créatifs. Ensemble, ils ont érigé des villes entières, de grands bâtiments, ils ont développé de nombreux objets et accessoires dans le but de faciliter la vie de tous - je te rassure, tu le fais toujours aujourd'hui, c'est juste inintéressant.
La liste de ce qui existait à l'époque serait trop longue à faire, mais ils m'ont parlé de machines volantes, de machines très rapides pouvant te transporter d'un endroit à un autre en quelques minutes, d'eau qui coulait dans ta propre maison, de lumières qui ne s'éteignaient jamais, d'objets qui te dictaient ton chemin, d'appareils qui te permettaient de communiquer avec ta famille même à plusieurs kilomètres d'eux, de machines qui te gardaient en vie même si tu devais mourir... et tant d'autres choses - rassure-toi, moi aussi j'aurais bien aimé les connaître tous ces trucs, mais ça avait déjà capoté quand je suis arrivée.

Les hommes n'avaient pas le sentiment d'être dirigés et aidés par les flux magiques, c'est ça qui causa une si grande décadence dans ce petit monde si parfait. D'ailleurs, lorsqu'ils sentirent leur magie décroître sur Mathusalem, certains flux décidèrent d'y prendre vie sous forme humaine - c'est pour ça qu'aujourd'hui on parle de magie - OUHOUH - et de magiciens. Ils tentèrent de s'intégrer tout en restant discrets, de ne pas exposer leur magie aux yeux de tous mais y furent contraints lorsqu'ils commencèrent à perdre le contrôle de la situation. Et c'est à ce moment précis que tout a capoté.

Le début de la fin


Les hommes virent la magie, la sentirent et prirent peur. Et les flux ne furent plus assez puissants pour tout contrôler. Sans l'influence des flux magiques, les hommes reprirent peu à peu conscience de leur propre personne et de leurs capacités - soit après tout ça, un petit pois en guise de cervelle.
Le peu de magie restant - les mages, faut suivre un peu - s'évapora dans la nature, comme elle était venue, créant une sorte de magie résiduelle qui ne regagna jamais celle de la sève du monde. Et la magie cessa de s'exprimer - à tel point qu'aujourd'hui, tu trouveras pas grand monde pour t'en parler ou pour y croire.

Les hommes retombèrent alors dans leurs vices naturels, incapables de penser de façon cohérente par eux-mêmes, incapables de maintenir fonctionnelles toutes ces choses qui composaient leur quotidien.
Au fil des années, puis des siècles, tout se dégrada. La nature reprit peu à peu ses droits et l'homme apprit à vivre - non sans mal - avec ce qu'il était et ce qui l'entourait. Ce fut là, le retour à Mathusalem.

Si on se penche là-dessus d'un œil purement critique aujourd'hui, ça aurait pu être pire que ça, faut se dire qu'on sait encore faire du feu !

Moi je suis arrivée un peu au milieu de ça, dans les années de décadence où tout était à repenser et à refaire. J'étais une petite fille comme toi t'es un abruti - ah non, pardon. Les flux m'ont dit qu'ils avaient vu là une lueur d'espoir pour réparer ce qui s'était passé, que mon esprit était intéressant et aiderait les Mathusaliens à réapprendre à vivre. Ils m'insufflèrent toutes leurs connaissances, une part de leur magie aussi, mais c'était bien trop pour un jeune corps frêle. Alors je me suis évaporée, moi aussi...
Je suis à la fois magie résiduelle et sève du monde.
Je suis l'âme de Mathusalem.

TADA ! T'as vu comme c'est trop bien raconté ?

La fin - enfin aujourd'hui quoi


Bref, aujourd'hui on en est là. Les quatre Contrées existent toujours, Dohilac et Vohilis étant les plus peuplées. Kravmalörg renferme une population de rustres bourrus qui se croient plus forts et plus malins que tout le monde - j'ai fait ce que j'ai pu pour aider tout le monde, mais y'a eu quelques loupés - parce qu'ils vivent dans un froid glacial sans pratiquement rien demander à personne. À Dohilac les esprits sont plus légers, on essaie de créer à nouveau - une belle réussite, de faire fonctionner les vestiges du passé, de profiter de la terre et de ce qu'elle donne. Maigolun c'est une autre histoire - le gros loupé du lot. C'est pas très accueillant, plutôt humide et sombre, avec des habitants discrets et mystérieux qui sont connus pour être des voleurs aguerris et champions en magouilles en tous genres. Mais quand on descend à Vohilis on retrouve la fougue et l'exotisme des Mathusaliens, c'est une région de contrastes, où les Nomades côtoient les joailliers, où les commerçants vendent des tissus et des esclaves - j'ai vraiment fait de mon mieux, je t'assure !

Et puis certains l'ont joué solo au fur et à mesure du temps - je pouvais pas être partout en même temps aussi - et ont emménagé sur une île pour créer une nouvelle communauté. Et quelle communauté, des Pirates, rien que ça !

Faut qu'on parle magie aussi ! Les flux sont faibles mais encore existants, comme moi - je suis pas faible, mais j'existe encore et pour dire vrai, j'me trouve plutôt bien conservée. La sève du monde ne s'exprime plus, elle est là puisqu'elle est le pilier de Mathusalem, sans elle il n'y aurait plus de terre, mais elle ne dirige plus aucun flux pour contrôler la vie des Mathusaliens. Les seules interactions qui subsistent proviennent de la magie résiduelle. Les signes sont discrets ou très aléatoires. Par exemple, parfois, les chercheurs de Dohilac parviennent à refaire partiellement fonctionner un objet de l'ancien temps, certains Mathusaliens vont avoir des idées soudaines qui vont les amener à créer un truc novateur, ou d'autres plus ou moins chanceux vont marcher droit sur un portail magique - c'est simplement une forte concentration de magie résiduelle en un seul point, rien de grandiose - et se retrouver dans un autre lieu en une fraction de seconde sans comprendre ce qui leur arrive - toujours regarder à gauche, à droite, devant et derrière avant de faire un pas. Moi-même je sais pas tout ce qui peut être relié à cette magie résiduelle...  

Enfin voilà, tu sais tout maintenant. Enfin l'essentiel. T'es content d'être de retour à Mathusalem alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Kallie
Admin
Messages : 43
Date d'inscription : 27/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Fév - 21:45

Le retour à Mathusalem


Au fil du temps


J'ai pas la science infuse quand même, du coup ça va être par fourchette de périodes !

An 0 - an 100 : Création de notre Monde appelé Mathusalem.
An 100 - an 200 : Façonnage des Contrées qui sont celles dans lesquelles tu peux vivre aujourd'hui, et modelage du paysage.
An 200 - an 500 : Création de la vie sur Mathusalem, les petits - et gros - animaux ainsi que les premiers Mathusaliens.
An 500 - an 800 : Période de réflexion, de créations et de constructions sous l'influence de la sève du Monde.
An 800 - an 1000 : Déclin de la puissance des flux magiques - faut avouer qu'ils avaient bien bossé quand même - et matérialisation de quelques flux sous forme humaine.

An 1000 - an 1100 : Découverte de la magie par les Mathusaliens et début de leur prise de conscience avec la découverte de l'emprise qu'avaient les flux magiques sur eux. C'est également la période où les mages s'évaporent et se transforment en magie résiduelle.
An 1100 : Début de la décadence - et elle a duré longtemps.

An 1319 : Naissance de la plus jolie petite fille que Mathusalem ait connu, la plus intelligente, la plus remarquable : MOI ! Je m'appelais Savannah.

An 1329 : Naissance de la plus jolie Âme du Monde que Mathusalem aurait pu espérer, la plus intelligente, la plus remarquable : MOI ! Et j'ai arrêté de m'appeller Savannah...
Les flux magiques m'ont choisie pour incarner l'Âme du Monde, le savoir ancestral de Mathusalem, le guide spirituel de toute personne foulant ces terres - merci les gars, sacré job. Tout ça parce que j'ai démontré un esprit qui leur a plu et qu'ils ont pensé que j'étais l'espoir de Mathusalem, son espoir de survie. Alors j'ai essayé de faire de mon mieux, même si au début, j'étais pas franchement ravie de plus être une petite fille ! Ah oui j'oubliais... Ce trop plein de magie et de connaissances en moi m'a littéralement happée dans les entrailles même de Mathusalem, plus de corps, juste une âme.

An 1330 - An 3800 : Je mentais pas quand je vous ai dit que ça avait duré longtemps - et que je parlais en fourchettes. Les villes se sont effritées, la technologie s'est brisée et la nature a repris ses droits. Les Mathusaliens ont essayé de composer avec tout ça et je leur ai filé un ptit coup de pouce du mieux que je pouvais. Des bribes de flux magiques à droite à gauche ont aussi aidé, mais ils se sont pas foulés. Les hommes ont réappris à se débrouiller seuls, à penser et à tenter de créer quelque chose d'utile.
An 3800 - 3900 : Et ça leur a pris ce temps-là pour recréer un système de vie viable entre les quatre Contrées, d'établir des règles, de trouver sa place, de se créer une vraie identité culturelle.
An 3901 - 3901 et 10 jours : Et ça a pris tout ce temps-là aux Pirates pour tout déséquilibrer en montrant qu'ils existaient, qu'ils sortaient de nulle part et qu'ils en avaient rien à faire de tout ce qui venait d'être établi.

Aujourd'hui on est en l'an 4019 et pour l'instant, ça se passe pas trop mal.

Le Mathusalem d'aujourd'hui




Mathusalem est un pays plutôt petit, s'étendant sur environ 1 000 kms du Nord au Sud et globalement la même chose sur la partie haute, d'Ouest en Est.
Ce n'est pas si grand, mais tu peux le voir d'un tout autre œil, que tu sois à pied ou à cheval. Globalement, si ton cheval tient la route tu divises ton temps de trajet par deux ! Mais si t'en as pas, et bien tu prends tes petites jambes, ton baluchon, et tu t'en vas par delà les Contrées par toi-même.

Il te faudra plus ou moins de temps selon où tu veux te rendre.
Barannor - Heidall : 1 semaine
Barannor - Dorush : 2 semaines
Barannor - Îsoret : 1 semaine
Barannor - Athalie : 2 semaines
Heidall - Dorush : 1 semaine et demie
Heidall - Îsoret : 1 semaine et demie
Heidall - Athalie : entre 2 et 3 semaines
Dorush - Îsoret : 1 semaine et demie
Dorush - Athalie : entre 2 et 3 semaines

Pour allier Khalem, il faudrait environ une à deux semaines de navigation, au départ d'Athalie !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De retour à Mathusalem :: A la découverte de Mathusalem :: La bibliothèque pas numérique :: Pages déchirées-
Sauter vers: