:: A la découverte de Mathusalem :: La bibliothèque pas numérique :: Pages déchirées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4. Mathusalem pour les nuls

Kallie
Admin
Messages : 42
Date d'inscription : 27/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Fév - 21:46

Mathusalem pour

les nuls


Puisque vous semblez quand même encore un peu perdus par chez moi et que j'entends le désespoir de plusieurs olibrius me sortir de ma torpeur à toute heure du jour et de la nuit, dans ma bonté la plus grande, je vous accorde encore quelques informations sur Mathusalem.

Et si toutefois il vous reste encore des points un peu flous et bien... je n'y peux rien si vous y voyez rien, ça fait ça de vieillir.

On souffre de quoi dans le coin ?


♦ Durée de vie
La vie est pas facile par ici, mais les Mathusaliens s'en sortent pas si mal que ça - qui l'aurait cru... Faut quand même pas exagérer, en trouver un qui atteignent les 60 ans, c'est plutôt rare. La majorité passe l'arme à gauche dans les 50 ans.
Pour ce qui est des nourrissons, les premiers mois sont compliqués, ils ont un peu de mal à pousser.  

♦ Maladies
On n'a aucune grande maladie comme celles qui ont pu exister par le passé, ou en tout cas elles ont pas franchement de noms... Des épidémies, des fièvres, des saignements, des éruptions cutanées et tout plein de trucs dans le genre, oui. Mais pas les trucs qu'ils avaient comme la peste ou le choléra par exemple... Ça va pas nous décimer tout un village quoi - enfin j'espère pas.

Des gugusses un peu bizarres que tu croises pas partout !


♦ Esclaves
L'esclavagisme est une pratique originaire de Khalem. Elle a été apportée sur le continent, notamment en Vohilis, par les Pirates - comme si on avait besoin de ça !

A Athalie, posséder un esclave est un signe de richesse, d'excentricité, de pouvoir ! Et même s'il est toléré de lui mettre des chaînes, c'est mal vu d'exhiber ces pauvres choses et de les maltraiter en public : il faut sauver les apparences un minimum - même si certains n'en ont que faire et que cette apparence de misère leur sied parfaitement.
Les discussions s'orienteront plutôt vers les domestiques, sans emploi du mot esclave haut et fort. Excepté bien-sûr sur les places de ventes à la sauvette, certes cachées des yeux du plus grand nombre, mais non pas moins bruyantes pour cela, où c'est à coup d'esclaves bradés qu'on attire le badaud.

Si t'es un esclave à Khalem et bien... bon courage. Parce que là-bas, un esclave n'est rien d'autre qu'un sous-fifre.

Il est possible de voyager avec un esclave dans les autres Contrées, mais il devra être perçu comme un domestique par tous, parce que la tolérance n'est pas la même en dehors de Vohilis. Partout ailleurs, posséder un esclave est passible d'un séjour au Fort: rappelez-vous, tout travail mérite salaire.

On devient esclave un peu par hasard : vendu à un marchand pas net, ramassé dans la rue par des rabatteurs, orphelin, kidnappé par un Pirate... Disons que ça pourrait arriver un peu à n'importe qui, c'est une histoire de mauvais endroit au mauvais moment !
Mais ils sont quand même pas fous ces trafiquants, ils vont pas ramasser l'élite de la ville, ça exposerait la chose au grand jour sinon... Donc ce sont principalement des petites gens qui disparaissent.

Les tarifs des esclaves varient selon leur âge / expérience. Entre 1000 et 4000 Mall's environ ! Les jeunes coûtent assez chers parce que tu vas pouvoir les garder longtemps, dans les 20-30 ans tu paies pour l'expérience, le savoir-faire sur telle ou telle chose et plus de 45 ans, ça vaut plus rien...

Si par hasard tu te retrouves à voler un esclave, mis à part si le propriétaire décide de t'envoyer une escouade de gardes au train, tu crains pas bien grand chose. Effectivement, si tu retombes sur le propriétaire à l'occasion, tu prendras probablement des coups et perdra une bonne bourse de Mall's.

♦ Milice
Elle existe dans les villes capitale de chaque Contrée, dépêchée par les Chefs de Contrée pour faire régner un semblant d'ordre - comme si on y croyait...

Pour s'engager, il faut en faire la demande au Conseil de sa Contrée. Vaut mieux pas déjà avoir été ramassé par la Milice pour vouloir en faire partie d'ailleurs, tu finirais surement avec des coups de pieds au derrière.

♦ Conseil
Le Conseil rassemble les dirigeants d'une Contrée, à savoir le Chef de Contrée et ses deux conseillers, tous trois choisi par le peuple.
C'est le Conseil qui traite de tous les problèmes pouvant survenir à travers la Contrée, et notamment qui juge les transgressions de la loi.

♦ Ichtrs
Ils sont un peu à part ceux-là. Ils habitent dans le désert du Riak, principalement à l'Oasis mais aussi dans de petits campements de-ci de-là à travers le désert.
Leur comportement est plutôt déroutant, parfois très amical parfois tout l'inverse. Ils sont connus comme étant de fins marchands, bien qu'ils n'accordent que très difficilement leur confiance aux étrangers.

Ils sont très proches de leur traditions et n'aiment que très rarement les partager. Ils aiment les belles joailleries et les belles étoffes, et c'est souvent vers eux qu'il faut se tourner pour avoir des lames bien effilées.

Un Ichtr ne quitte pas son peuple, ou ne devrait pas. Les envies de voyages sont réprimées, bien que présentes dans l'esprit de certains. Les seuls voyages autorisés hors du désert sont pour commercer - même si certains en profitent pour partir à l'aventure. Ce peuple est très attaché au Désert du Riak.

Viens te faire conter fleurette


♦ Faune & flore
La végétation n'a pas évolué tant que ça à travers les âges, c'est en effet celle qui a toujours existé. A ceci près que parfois, elle peut être imbibée de magie - c'est assez rare puisque les flux sont un peu paumés en ce moment, mais je pense que ça peut revenir de-ci de-là ! Pour nos amis les bêtes, il en va de même - enfin sans magie quoi, un mouton volant ça nous servirait pas à grand chose.

♦ Saisons
Il y a pas franchement de saisons dans le sens où tu l'entends sur Mathusalem. On vit au rythme des Cycles. Dans chaque Contrée, le climat est un peu différent, il fait froid au Nord - tout le temps, il fait chaud au Sud - tout le temps, c'est humide et venteux à l'Est - tout le temps - et c'est plutôt doux à l'Ouest - la plupart du temps. Il y a de légères variations au fur et à mesure des mois, un peu plus ou un peu moins effectivement, mais rien de très notable !

♦ Cycles et calendrier
Pour les jours, ça fait longtemps que se sont les mêmes : Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi et Dimanche. Mais c'est vrai que par ici, on aura plutôt tendance à se dire "à dans deux jours" plutôt qu' "à Samedi" - ça fait un peu trop pompeux, entre nous...
Concernant les mois, c'est très simple : mois 1 de tel Cycle, mois 2 de tel Cycle, mois 3 de tel Cycle, mois 4 de tel Cycle, hop changement de Cycle, et mois 1... Enfin je pense que t'as compris quoi.

Pour savoir quand est-ce qu'on change, suffit de compter le nombre de Lunes ! Ben oui parce qu'un cycle lunaire c'est à peu près 28 jours, donc ça nous fait 4 semaines pour un mois.

Une année est composée de 12 mois, répartis en 3 Cycles, soit 4 mois par Cycle. Facile non ?
Donc on change d'année une fois qu'on recommence à nouveau le Cycle de l'Ennui.
Oui parce qu'il viennent bien dans cet ordre : Cycle de L'Ennui, Cycles des récoltes et de la Chasse et Cycle des Itinérants.

Les aléas de la vie...


♦ Mariages & divorces
Pour se marier, la femme doit posséder une dote, souvent composée de différentes choses : d'une part des choses utiles à la bonne tenue d'un foyer, comme du linge ou des ustensiles, d'autre part quelques bestiaux qu'il est possible de garder en élevage ou de tuer pour festoyer. En contrepartie, le mari lui, doit fournir un toit.

En cas de divorce, chacun reprend son bien - et ses griefs.

Pour les enfants, en règle général, les filles restent avec leur mère et les garçons avec leur père. Il est quand même possible de les laisser choisir et que l'inverse se produise.

♦ Egalité hommes / femmes
La notion d'égalité est assez subjective je dirais bien. Il y a toujours cette petite pointe de supériorité qui perce chez l'homme, sous prétexte qu'il est plus à même de réaliser telle ou telle tâche - croyez-moi, c'est surtout son ego mal placé et sa virilité sous pantalon qui cherchent à s'exprimer.  
Mais puisque je suis l'âme du Monde et que j'étais - il y a fort longtemps - une jeune fille, faut quand même pas croire que je vais les laisser faire n'importe quoi !
Sur Mathusalem, on reconnait quelqu'un par sa valeur au travail ou bien le charisme qu'il dégage. Donc si une femme est forte de caractère, qu'elle fait bien son métier, il n'y a pas de raison qu'elle ne soit pas respectée.

♦ Discrimination physique
Pas de ça sur Mathusalem ! Forcément que quelqu'un avec des cicatrices partout ou une couleur de cheveux un peu étrange ou tout autre attribut qui sort de l'ordinaire, ça va surprendre ! Mais contrairement à ce que tu peux penser, la personne ne sera pas mise à mal, au contraire les gens s'y intéresseront d'autant plus. Une belle bande de curieux quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Kallie
Admin
Messages : 42
Date d'inscription : 27/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Fév - 21:26

Et il se passe quoi sur Khalem ?


Et l'un des effets du réveil des flux magiques, c'est d'avoir permis à mon esprit de s'étendre jusqu'à la fameuse demeure des Pirates !

Première chose qui se vérifie, Khalem est bien une île qui se situe au sud-Est de Mathusalem, a environ une ou deux semaines d'Athalie par bateau, les rumeurs étaient donc vraies.

En revanche, de là à vous dire avec certitude comment s'est peuplée l'île, c'est autre chose. Les migrations de populations originairement issues de Mathusalem semblent se confirmer, mais celles que l'on affirme venir d'ailleurs restent un mystère - faudra quand même m'expliquer d'où elles viennent au juste, un jour. La plupart de la population est d'ailleurs concentrée dans une seule et même ville au Sud-Ouest de l'île, bien que quelques villages soient éparpillés ici ou là.

En tout cas, j'ai enfin pu avoir une vision d'ensemble sur tous les on-dit qui m'étaient parvenus.

Il faut environ 4 jours à vol d'oiseau pour parcourir l'île du Nord au Sud. Beaucoup plus si on prend en compte le relief difficile : entre jungle tropicale et promontoires rocheux capricieux, rien n'est gagné.
L'île est riche de plantations, de faune et de flore en tous genres. C'est un joli paysage ! La façon dont il est exploité, elle, est plus discutable.
Si la roche est exploitée comme caverne aux trésors, elle n'en est pas pour autant accueillante : secousses terrestres et éruptions volcaniques ne sont pas à exclure - croyez-moi, j'ai vu la montagne cracher du feu, si si !

Les plantations sont variées : coton, café, fruits, chanvre, tabac, autant de denrées progressivement apparues à Mathusalem et appréciées de la population. Un petit goût d'exotisme pour le continent. Ces plantations appartiennent à de riches notables qui sont familiers de pratiques pour le moins surprenantes... Par ces pratiques j'entends l'esclavagisme. Ils n'ont aucun scrupules à mettre au travail les petites gens qu'ils s'approprient, au dépend de toute liberté humaine. Travaille ou meurt, c'est comme ça que ça marche ! Entre coups et humiliations. Les esclaves les plus robustes sont dépêchés aux travaux de construction ou enrôlés sur les bateaux Pirates, les autres sont voués aux plantations ou aux travaux d'intendance.

Une autre pratique surprenante, c'est bien le culte voué à une divinité impie répondant au nom de Mama Tzi, dont les pratiques vaudou sont saluées ! Je maintiens, avec certitude maintenant, que ce n'est que sorcellerie. Une déviance de la magie résiduelle des flux, pour sûr ! Un ensemble d'incantations, de signes, d'herbes, de potions, de poupées et d'aiguilles : croyez-moi, ça ne ressemble à aucun travail d'apothicaire que j'aurais pu voir jusqu'ici. Ceci étant, les effets sont visibles : la réussite est difficilement palpable ou quantifiable, mais la douleur et la mort, elles, sont bien réelles.

Pour le reste, la vie y semble plutôt classique : les forts ont le pouvoir, les faibles en pâtissent. Les notables ont une forte influence, tout comme les Pirates de renom ou toutes personnes possédant des biens et services recherchés. Vous y retrouvez tous types de travailleurs, des bonnes gens, mais aussi des gens bien moins fréquentables.

Ah, et je vous ai dit qu'il y avait plein de tortues de mer et de volatiles aussi ?

Et les Pirates dans tout ça ?


Quelle plaie ceux-là ! Bon alors ils ont effectivement apporté quelques denrées nouvelles sur Mathusalem, mais ça n'excuse pas pour autant le pillage des navires marchands, des ports ou encore la naissance du commerce d'esclaves à Athalie ! Leurs incursions sur les terres restent encore rares, mais de plus en plus probables... Ils ne sont en tout cas pas les bienvenus sur Mathusalem, bien que certains notables d'Athalie et autres mécréants du coin semblent trouver leur compte à faire affaire avec eux.

Si j'ai bien saisi les bons noms, il y aurait deux équipages majeurs qui régneraient en maîtres sur les Mers, celui d'un certain Surion et l'autre d'un certain Dragon. Difficile d'en savoir plus, mon esprit ne traque pas sans arrêt chaque centimètre-cube d'eau des Mers !
Mais à l'origine, ces fameux Pirates n'étaient autres que quelques pêcheurs attirés par l’appât du gain, qui finirent par enrôler un plus grand nombre d'âmes à leur cause...

Il semblerait tout de même qu'à travers toute cette débauche, un code régisse ces fameux actes de piraterie :
♦ La position de Khalem ne doit jamais être dévoilée sur une carte à quiconque n'est pas originaire de l'île.
♦ Les butins doivent être équitablement distribués selon la hiérarchie à bord du navire.
♦ Parler de mutinerie ouvertement mène inévitablement à sa propre mort.
♦ Tuer un membre d'équipage mène inévitablement à sa propre mort.
♦ La trahison mène au marronnage - comprendre : on te laisse pourrir sur une île avec pour seule compagnie quelques tortues de mer - ou directement à la planche - comprendre : se faire mâchouiller par des requins.
♦ Si quelqu'un évoque la règle du pour-parler, il doit être présenté au Capitaine afin de s'entretenir avec lui, avant que quoi que ce soit ne puisse lui arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De retour à Mathusalem :: A la découverte de Mathusalem :: La bibliothèque pas numérique :: Pages déchirées-
Sauter vers: